Royal Air Maroc : Remboursement de billet

Obtenir son remboursement auprès de la RAM

Le remboursement des billets d’avion ? Que vous y pensez ? Tous les passagers ont la possibilité de récupérer leur argent qui était versé lors de l’achat et la sélection de leur siège, avant le départ et évidemment sous certaines conditions imposées par le transporteur aérien (ça peut dépendre de l’heure limite, le tarif du billet et la classe de voyage).

Dans certains cas, le remboursement de billet dépend de la décision du passagers, et non pas de sa compagnie aérienne. Cela lorsqu’un retard est affiché sur le vol. Si après cinq heures d’attente, l’avion ne décolle toujours pas de l’aéroport, le voyageur a tout droit d’annuler sa réservation. Le cas qui lui donne possibilité de se faire rembourser par son opérateur.

Formuler sa demande ? Par voie électronique, à l’aide d’un formulaire en ligne ou par email, elle doit contenir certains éléments clés dont Civilité, Nom, Prénom, Numéro du vol, lettre, …

Vol en retard, annulé, avion en surcharge, … ce sont les trois cas pour lesquels les passagers peuvent exiger à la RAM de leur reverser la somme dépensée lors de l’achat de leur ticket et la réservation de leur siège.

Autres choix :

Après avoir été bloqué pendant trois cent minutes compètes à l’aéroport, les passagers peuvent choisir entre continuer leur vol en attendant encore que leur vol de remplacement soit prêt pour le décollage, ou céder leur siège à un passager inscrit dans la liste d’attente en annulant leur réservation.

 

Avoir une indemnité : Les solutions recommandées

Certains passagers croient qu’en se faisant rembourser par leurs opérateurs, ils n’ont plus droit à l’indemnisation. C’est faux, il n y a aucun lien entre le remboursement de billet et le dédommagement financier.

La compensation monétaire est destinée à compenser le temps perdu à l’aéroport. Contrairement aux conditions d’éligibilité au remboursement, les passagers peuvent réclamer une indemnité compensatoire à partir de trois heures de retards (et non pas cinq heures).

 

Des cabinets d’experts juridiques apportent leur aide aux passagers lésés :

Mis pourtant en place il y a plus de quinze ans, des millions de personnes n’arrivent pas à exploiter le règlement européen qui défend leur droit et leur dû.

Toutefois, au fil du temps, les choses ont commencé à changer, et basculer notamment du côté des passagers qui ne peuvent plus s’inquiéter pour les décisions prises par leurs opérateurs, et qui ne jouent pas en leur faveur. La naissance de certains cabinets juridiques qui se spécialisent dans le traitement et la résolution des conflits perturbant les voyageurs et leur plan de voyage, a contribué fortement à la récupération des millions d’euro de compensation.