Correspondance manquée à cause de Tunisair

Le droit à l’indemnisation en cas de correspondance ratée

Si la raison de la correspondance manquée résulte d’un fait qui est propre au passager, la responsabilité ne peut être partagée avec la compagnie aérienne.

Mais si la correspondance manquée résulte d’une faute de la compagnie (problèmes techniques, vol retardé, ou annulé), le passager est protégé par le règlement européen 261/2004 dans ce cas. Qui prévoit une compensation financière pour les victimes allant jusqu’à 600 euros.

Les conditions d’éligibilités :

Les passagers dans la correspondance a été ratée sont protégés par le Règlement (CE) n°261/2004, qui défini une indemnité financière si Tunisair est responsable du retard ou de l’annulation du vol qui a fait rater la correspondance et que cela n’est pas causé par une force majeure dont : Instabilité politique, condition météorologique, catastrophe naturelle, restriction du trafic aérien, fermeture de l’aéroport, collision aviaire, maladie d’un passager, Grève au niveau de l’aéroport…

 

L’indemnisation pour correspondance manquée :

Pour prétendre à une compensation financière de la pars de Tunisair pour une correspondance manquée, le passager doit d’abord vérifier si le retard cumulé est de plus de 3 heures à l’arrivé à destination finale, et que le vol a décollé d’un aéroport européen. L’indemnisation pourra s’élever jusqu’à :

  • 250 €: pour un vol d’une distance jusqu’à 1500 kilomètres
  • 400 €: pour un vol intracommunautaire de plus de 1500 kilomètres
  • 400 € : pour un vol d’une distance comprise entre 1500 et 3500 kilomètres
  • 600 € : pour les autres vols retardés

Cette situation donne droit aussi au passager à une prise en charge de la part de Tunisair, le temps d’attente à l’aéroport.

Le passager dans ce cas a aussi le droit de se faire rembourser son billet sous un délai de 7 jours, pour la ou les parties du voyage non effectuées et pour la ou les parties du voyage déjà effectuées. Sinon de se faire réacheminer dans les plus brefs délais.