Indemnisation en cas d’annulation de vol chez Swiss Airlines

Swiss international Airlines est une compagnie aérienne de nationalité Suisse issue de la fusion de Swissair et de Crossair. C’est aujourd’hui l’une des compagnies leader en Suisse qui est basé à l’aéroport de Zurich-Kloten et dont le siège administratif se situe à l’aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg.

Il peut arriver que Swiss International Airlines ne donne pas entière satisfaction à ses clients, dont l’une des raisons principales est l’annulation de vol de dernière minute, qui peut causer plusieurs désagréments aux passagers. Mais désormais, cela leur donne le droit à prétendre à une compensation financière allant jusqu’à 600 €, selon le Règlement européen 261/2004.

 

Le droit à l’indemnisation en cas d’annulation de vol :

Le règlement de l’Union Européenne CE n°261/2004, prévois pour les passagers victimes d’un vol annulé la dernière minute, un dédommagement financier de la pars de la compagnie aérienne Swiss Airlines, dans le montant est de :

  • 250 € : Pour une distance de jusqu’à 1500 km
  • 400 €: Pour une distance entre 1500 km et 3500 km (valable pour tout vol intracommunautaire de plus de 1500 km)
  • 600 €: Pour une distance de plus de 3500 km

 

En plus d’une assistance qui se résume en :

  • Repas et rafraîchissements
  • L’accès au téléphone ou à la boite e-mail
  • Un hébergement pour la nuit si besoin
  • L’acheminement entre l’aéroport et l’hôtel
  • Le remboursement total du vol
  • Le réacheminement à destination finale

 

Les conditions d’éligibilités :

Une compensation financière allant jusqu’à 600 € pour une annulation de dernière minute, revient de droit aux passagers de la compagnie Swiss, d’après le règlement européen 261/2004, si cette-dernière ne les informe pas au préalable, au moins 14 jours avant le vol prévu. Et cela pour tant que le vol est opéré sur ensemble de l’espace aérien de l’Union Européenne, et dans le cas où il décolle de n’importe quels aéroports situés dans l’Union Européenne ou en provenance d’Islande, de Norvège ou de Suisse.

Si la compagnie fait face à des problèmes de grève interne ou à des pannes de son équipement, cela donne le droit aussi au passager à réclamer l’indemnité.

En revanche, la compagnie aérienne n’est pas responsable pour une annulation de vol de dernière minute, lorsqu’elle est causée par une force majeure, qui n’a pu être évitée par le transporteur, dont : Instabilité politique, condition météorologique, catastrophe naturelle, restriction du trafic aérien, fermeture de l’aéroport, collision aviaire, maladie d’un passager, Grève au niveau de l’aéroport…