Finnair : Correspondance manquée 

Le droit à l’indemnisation en cas de correspondance manquée :

Le Règlement de l’Union Européenne 261/2004, a été créé par le Parlement européen en 2004 pour fournir des règles communes d’indemnisation pour les passagers aériens et pour définir leurs droits. Il permet aux passagers aériens qui ont manqué leur correspondance à cause d’une compagnie aérienne de prétendre à une indemnité entre 250 € et 600 €.

 

Les conditions d’éligibilités :

En premier lieu, afin d’être éligible à une indemnisation en vertu de la loi de l’union européenne, les billets doivent être sous la même référence de réservation: c’est ce que l’on appelle un «ticket direct».

La correspondance ratée doit répondre aux critères du Règlement (CE) n°261/2004, dont principalement :

  • Le vol initial a été retardé en raison d’un problème technique avec l’avion, en effet, les problèmes techniques ne sont pas considérés comme des circonstances extraordinaires.
  • Le vol initial a été retardé pour des raisons non fournies par la compagnie aérienne: lorsque le personnel ne fournit pas aux passagers la raison du retard, il est probable que le retard soit de leur responsabilité.
  • Le passager est arrivé à destination finale plus de deux heures (en cas d’annulation) ou de trois heures (en cas de retard) après l’heure prévue initialement.
  • Le passager s’est présenté à l’heure à l’enregistrement.
  • Le retard ou l’annulation du vol précédent n’est pas à cause d’une circonstance extraordinaire dont : Instabilité politique, condition météorologique, catastrophe naturelle, restriction du trafic aérien, fermeture de l’aéroport, collision aviaire, maladie d’un passager, Grève au niveau de l’aéroport…

L’indemnisation pour correspondance manquée chez Finnair :

Pour prétendre à une compensation financière, le passager doit d’abord vérifier si le retard cumulé est de plus de 3 heures à l’arrivé à destination finale.

Le droit de remboursement ou de réacheminement est complémentaire au droit à l’indemnisation.

Le montant que le passager peut réclamer varie en fonction de s’il choisi d’être remboursé et ramené à son point de départ initial.

L’indemnité d’une correspondance manquée est la même que pour le retard et l’annulation de vol :

  • 250 € : pour les vols de moins de 1500 km
  • 400 € : pour les vols entre 1500 et 3500 km
  • 600 € : pour les vols de plus de 3500 km

Dans les cas où le passager a accepté un vol de remplacement, le montant varie en fonction de la distance du vol et de la durée du retard :

  • 250 € : pour les vols jusqu’à 1500 km ou 125 € s’il arrive dans les 2 heures suivant l’heure du vol initiale;
  • 400 € : pour les vols d’une distance comprise entre 1500 et 3500 km ou 200 € s’il arrive dans les 3 heures suivant l’heure d’arrivée prévue;
  • 600 € : pour les vols de plus de 3500 km ou 300 € s’il arrive dans les 4 heures suivant l’heure d’arrivée initiale.

 

La prise en charge par Finnair à l’aéroport :

L’assistance :

Si le passager devait attendre plus de deux heures à l’aéroport son vol de remplacement ou l’avion de retour au point de départ, la compagnie aérienne doit le prendre en charge, selon le règlement de l’union européenne 261/2004. Et cela comprend :

  • l’accès à la nourriture et aux rafraîchissements, proportionnellement à la durée du retard – cela peut prendre la forme d’un bon d’achat
  • l’accès aux communications: soit un appel téléphonique ou des emails
  • l’accès à l’hébergement et au transport entre l’aéroport et celui-ci, si le retard dure plus de 5 heures ou s’il est retardé au lendemain.

 

Le remboursement OU le réacheminement :

Dans le cas de vols avec correspondance manquée à cause de la compagnie Finnair, celle-ci doit offrir au passager le choix entre ces 3 possibilités:

  • Le remboursement ou le réacheminement :
  • Le remboursement du billet (sous 7 jours) pour la ou les parties du voyage non effectuées ET pour la ou les parties du voyage déjà effectuées mais devenues inutiles par rapport au plan de voyage initial.

OU

  • Un vol retour vers le point de départ.
  • Un vol de remplacement sur un prochain vol: disponible vers la destination finale dans des conditions de transport comparables et dans les meilleurs délais.
  • Un vol de remplacement à une date ultérieure et à la convenance du passager: vers la destination finale et dans des conditions de transport comparables.

 

Important :

A prévoir un temps suffisant entre les vols : à partir de 2 heures. Cela laisse le temps au passager de repasser les contrôles si besoin et d’anticiper les petits retards éventuels.