Indemnisation en cas de vol annulé chez Emirates

Demander un dédommagement suite à l’annulation du vol

L’opération du décollage d’un avion peut s’interrompre à la dernière minute. Les passagers se font contacter soudainement par leur transporteur leur lançant la mauvaise surprise.

Plusieurs personnes ne connaissent pas le sujet. Ils ne sont pas au courant de l’existence d’une loi qui les protège contre tout genre de désagréments pouvant être occasionnés par leurs opérateurs dont les annulations de vols en font partie.

Il vous a déjà arrivé de vous trouver bloqué dans la salle d’embarquement pendant des deux, trois, quatre heures ou plus, car le vol que vous avez réservé a été annulé ? Sachez que votre cas donne accès à l’indemnisation.

 

Connaitre si son cas est couvert par un dédommagement ? Les retards se calculent à l’arrivée. Seulement les retards de trois heures qui sont encadrés par la réglementation européenne.

Les passagers peuvent se trouver dans une situation plus compliquée encore lorsque leur transporteur leur annonce qu’aucun avion n’est prêt à décoller vers leur destination. Ceux-ci sont donc censés refaire leur réservation, en cherchant d’autres vols commercialisés par d’autres opérateurs.

Evidemment, Emirates n’a pas d’autres choix que rendre l’argent à ses clients en échouant dans sa mission.

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’un tel scénario : Grève sauvage des pilotes, les stewards ou les autres membres constituant le personnel navigant commercial, … Les passagers peuvent passer un mauvais moment à l’aéroport sans que leur compagnie aérienne soit responsable du préjudice subi par les voyageurs.

Négocier une indemnité avec sa compagnie aérienne lorsqu’un vol est reporté ? Contrairement au remboursement du billet qui est un droit fixe pour les consommateurs aériens quand la compagnie ne peut pas les transporter vers leurs endroits souhaités, l’indemnité forfaitaire n’est réglée aux passagers que sous conditions précises.

Donnant l’exemple des vols impactés par les conditions météorologiques dont le vent, les tornades ou les catastrophes naturelles à l’image des éruptions volcaniques, … Ces cas sont qualifiés par le décret européen de circonstance extraordinaire. Les compagnies aériennes sont ainsi exonérées du paiement d’un dédommagement à leurs voyageurs.

La loi relative à la défense des droits des consommateurs aériens a été créée pour but de lutter contre les désagréments engendrés de manière répétitive par les annulations des vols.

 

Faire appel à un cabinet ou une plateforme d’action en justice ?

C’est une opération qui peut être effectuée par voie électronique. Le passager transmet ses données de réservations à des experts juridiques, et à ces derniers de prendre en charge la création du dossier et tout le reste de la procédure.