Plainte et réclamation chez Emirates pour vol surbooké

Le surbooking des vols, une mésaventure touchant éventuellement les passagers aériens :

Il n y a pas seulement les pannes des aéronefs ou les grèves de leur pilotes qui peuvent être la cause de l’échec de votre voyage en avion, mais aussi la surréservation. On ne peut pas exclure ce cas, où on arrive jusqu’à la porte d’embarquement sans pouvoir où on est surpris de découvrir que tous les sièges sont occupés y compris le vôtre.

 

Les retards d’avion pullulent, et cela peut être dû à des différentes causes et situations difficiles parfois à gérer par les opérateurs (incident, problème ou panne moteur, aéroport saturé, …), toutefois, aucun passager ne peut être compréhensif en découvrant qu’il était retardé à cause d’une surréservation.

Protester contre Emirates après avoir survendu votre siège ? Vous êtes en droit de demander à votre opérateur de vous indemniser, pour information supplémentaire, il y a une loi qui oblige les compagnies aériennes à réparer les victimes de l’Overbooking, … Des mesures juridiques ont été en fait prises depuis une dizaine d’année pour la réparation légale des désagréments dus aux surbookings, …

Dans l’union européenne, vous êtes plus ou moins protégés, même si le transporteur assurant la desserte est d’une nationalité non européenne à l’instar d’Emirates.

Néanmoins, vous êtes maintenant au courant de ce que vous doit l’opérateur aérien en vous faisant supporter les préjudices liés à la surréservation. Sachez que les entreprises du transport aérien n’informent pas clairement leurs clients sur la disponibilité d’une réglementation ayant pour objectif d’aider les passagers à compenser le temps qu’ils aient passiez à l’aéroport après avoir été victime d’expulsion subite et forcée de leur avion.

Vol Paris-Dubai desservi par Emriates est Surbooké ? La réglementation européenne s’applique dans ce cas, et à chaque fois que vols programmés en provenance des aéroports de tous les pays faisant parti de l’union européenne.

 

Que propose Emirates aux passagers surbookés :

Surclassement, billet ou nuitée gratuite, … la compagnie émiratie cherche à accorder et attribuer des avantages à ses passagers surbookés rien que pour préserver leur satisfaction et leur fidélité.

D’autre part, la loi 261/2004 CE qui a été créée pour but de mettre fin aux souffrances des passagers de cette pratique, punit sévèrement les transporteurs aériens sur-offrant leurs sièges. Elle exige qu’une compagnie recourant au surbooking, paie une indemnité à ses clients, à hauteur de 250euros, 400 euros ou 600 euros, tout dépend de la longueur du trajet.

En proposant un siège plus cher au passager sur un autre vol ou en le faisant voyager gratuitement, cela n’exonère par l’opérateur de son obligation de dédommager les passagers qu’il les a refusé injustement à l’embarquement.

 

Indemnisation des voyageurs en cas de désagrément :

Les surréservations des vols peuvent causer des lésions sérieuses à certains passagers, ceux-ci méritent sans doute d’être dédommagés monétairement par leur opérateur.