EasyJet : Remboursement de billet

Renoncer à la réservation et récupérer son argent

Quand un retard important est accusé sur votre vol ou ce dernier est annulé, le remboursement de billet est parmi les choix auxquels vous pouvez prétendre. Bien sûr, outre la réservation de votre vol, votre enregistrement sur le vol doit déjà être fait et la carte d’embarquement vous est déjà fournie.

 

Demander un remboursement :

C’est un travers une procédure simple qu’on puisse récupérer le montant auquel le passager devait s’acquitter pour régler les frais de sa réservation de billet.

En ligne : Sept jours au maximum après le jour d’arrivée du vol, la demande (https://www.easyjet.com/fr/claim/welfare) doit être adressée au service chargé d’assistance client easyJet par le biais d’un courrier électronique. Au-delà de cette limite, votre demande n’est pas prise en considération par la compagnie.

Votre vol peut décoller à l’heure, mais pour des imprévus, il peut être détourné. Cela est capable en effet d’affecter le reste de votre voyage. Un avion détourné peut prendre une dizaine d’heures pour être prêt à redécoller à nouveau vers la destination et l’endroit souhaité.

 

Droit au remboursement ?

L’équipe easyJet promet à ses clients de traiter rapidement leurs demandes (sous délai de vingt huit jours). Vous devez recevoir une réponse à vos demandes avant la fin de ce délai.

Lorsqu’on ne peut pas partir comme prévu, easyJet rembourse les billets de ses passagers qui sont déjà en possession de leurs cartes d’embarquement.

Qu’en optant pour une assurance annulation ou non, on est éligible pour un remboursement voire une indemnité dont le retard enregistré doit être respectivement supérieur à 5h et 3h.

Les passagers qui ne désirent pas annuler leur billet, mais qui veulent voyager à une date ultérieure après l’annulation de leur billet doivent se diriger vers le guichet easyJet à l’aéroport pour se renseigner sur la procédure requise.

Billets d’avion qui ne sont pas encore exploités ? Ceux-ci sont remboursables. De plus, les vols sont également indemnisables.

Si c’est votre retour qui est affecté par une grève ou une annulation, dans ce cas, vous êtes censé accepter les choses telles qu’elles soient. Vous devez attendre jusqu’à ce qu’une possibilité d’acheminement vers votre aéroport de départ soit proposée par la compagnie aérienne.

 

Réclamer une indemnité :

Sous le prétexte qu’on reste coincé à l’aérogare, on mérite d’être indemnisé ? Effectivement, lorsque le vol ne décolle pas après trois heures, une compensation devient accessible aux victimes.

Tout d’abord, les passagers bénéficient d’une prise en charge totale à l’aéroport  (assistance + repas/boissons + appels + sms), et cela à partir deux heures d’attente.

Une fois que la durée du retard atteint le seuil de trois heures, on est autorisé à prétendre à une indemnité destinée à compenser le temps perdu à l’aéroport.