Air Arabia Maroc: Surbooking = Indemnité

Vous êtes surbooké, réclamez au plus vite un dédommagement :

Il vous a déjà arrivé de vous trouver hors l’avion car il est plein ? Figurez-vous que cela arrive à cinq sur dix milles passagers prenant l’avion.

C’est à cause de la suroffre des compagnies aériennes que l’appareil soit rempli avant que certains passagers effectuent leur embarquement. Le surbooking occasionne des préjudices moraux à plusieurs voyageurs, ceux qui sont refusés devant la porte d’embarquement car tous les sièges sont occupés. Pire encore, la situation devient plus compliquée lorsque le voyageur se fait expulser de l’aéronef. Il se fait sortir involontairement car son nom était sélectionné lors d’un tirage au sort.

Les transporteurs aériens dont Air Arabia Maroc font généralement supporter les conséquences de la surréservation, aux personnes qui voyagent en classe économique, particulièrement les passagers qui voyagent sans des bagages lourds.

Le transporteur aérien marocain doit s’engager à régler le montant saisi dans le texte voté par les députés dans l’Union Européenne sur l’indemnisation offerte aux passagers lésés par les préjudices moraux causant les retards de vol. Le surbooking vous fait subir des heures d’attentes interminables à l’aéroport, et arriver ainsi tardivement à l’endroit que vous souhaitez visiter.

En vertu de la réglementation 261/2004, issue de la loi 261/2004 qui dénonce l’injustice de cette pratique,  les opérateurs aériens sont commandés à payer une somme de 250 euros, 400 ou 600 euros aux victimes même si ces dernières se voient offrir des sièges sur des vols de remplacement.

L’indemnité offerte aux passagers n’aucun lien avec ce que le transporteur les proposent pour les pousser à accepter leur proposition consistant à conclure un accord à l’amiable entre les deux parties.

Surclassement, billet gratuit, … Tout ça n’est pas destiné à compenser les passagers manquant leur vol.

La loi dit que tout passager ayant une réservation confirmée mérite d’être indemnisé par sa compagnie aérienne l’expulsant de son vol pour indisponibilité de siège, sachant qu’il doit être indemnisé monétairement.

Les transporteurs aériens font profiter aux voyageurs surbookés d’une assistance personnalisée tout en leur accordant un traitement privilégié tout au long de leur présence à l’aéroport, durant l’embarquement et le débarquement à l’arrivée. En contrepartie, les transporteurs aériens peuvent profiter de

Attention, la compagnie affirme pourtant que son vol est surbooké, elle ne vous donne aucune information sur ce que vous pouvez obtenir en étant confronté au surbooking. Figurez-vous que le dédommagement qu’elle vous doit est plus important de ce qu’elle vous propose pour absorber votre colère.

 

Contacter des cabinets d’expertise aéronautique ?

L’avantage d’y recourir est de pouvoir croire à ses chances de dérocher son dû sans être confronté au moindre risque financier. La procédure est gratuite. Les juristes perçoivent une commission seulement si une indemnité est réglée.