Air Arabia Maroc: L’indemnité en cas d’annulation

Vol annulé, une journée de galère pour les passagers Air Arabia Maroc

Vol Air Arabia Maroc annulé à la dernière minute ? Les passagers ne reçoivent pas la nouvelle qu’à quelques minutes avant le départ. Ils sont directement contactés par les hôtesses et les stewards de leur compagnie. Dans des telles situations, ceux-ci se donnent mission pour absorber leur colère. Ils tentent de leur justifier la situation et les causes de l’échec de leur départ.

Les transporteurs aériens dont A.A.M sont pourtant censés fournir des explications sur ce qui s’est passé à l’aéroport, sur les vraies raisons qui sont derrière l’échec de la mission de leur déplacement en avion, elles pensent souvent à évoquer des faux arguments pour cacher la vérité sur les problèmes qui ont affecté leur vol.

L’annulation des vols, c’est la première source des désagréments moraux, occasionnés et causés aux voyageurs.

En vertu de la loi de l’Union Européenne, des obligations incombent aux opérateurs aériens  n’arrivant pas à respecter leur contrat avec les clients. En annulant leur vol, ils leurs doivent une indemnité financière.

Prenant en charge les frais de transport de leurs clients vers un lieu d’hébergement outre les frais de la nourriture et les rafraichissements, les compagnies aériennes doivent aussi à leurs passagers une indemnité en espèce, à moins qu’elles ont décidé d’interrompre le décollage de leur avion suite à la survenance d’un orage, ouragan ou d’autres conditions climatiques dures voire pire, des grèves à l’aéroport, détérioration de la piste de décollage, …

Les droits conférés aux passagers par la réglementation 261/2004 CE, sont très clairs. Ils sont énoncés par le texte législatif, voté par les eurodéputés. Toutefois, l’obtention d’un gain de cause est subordonnée à certains critères :

– Si jamais le transporteur a réussi à trouver des sièges aux passagers annulés, l’heure d’arrivée doit être décalée de trois voire quatre heures au minimum (à compter de l’heure de départ initiale)

– Le vol ne doit pas être affecté par des facteurs considérés comme force majeure.

À propos des cas de forces majeures, pour les transporteurs aériens, c’est la solution évidente pour éviter le paiement d’un lourd dédommagement à ses clients.

 

Des startups en ligne possèdent les clés pour réussir à récupérer votre gain de cause :

Accusés souvent d’avoir trompé leurs clients en avançant des faux arguments au sujet de la perturbation de leur vol, les compagnies aériennes ne laissent aucune chance à leurs clients rechignant à leur tour à défendre leurs droits. Ceux-ci souffrent d’un manque de connaissance en matière de droit et la loi pénalisant les transporteurs aériens

Il existe en effet des professionnels spécialisés dans la réparation et la résolution de litiges liés à la perturbation des vols. Ceux-ci connaissent en fait les différentes démarches à mener pour décrocher une compensation.