Volotea : Correspondance manquée

Le droit à l’indemnisation en cas de correspondance manquée :

Dans le cas d’un vol avec escales, au moindre retard, le passager peut être confronté à une correspondance manquée. Si cela arrive et qu’il arrive à sa destination finale avec 3 heures ou plus de retard, il est protégé dans ce cas par le règlement européen 261/2004, qui lui prévoit assistance et indemnisation pour ce désagrément allant jusqu’à 600 €.

 

Les conditions d’éligibilités :

Le passager peut être éligible à une compensation de la compagnie Volotea , que sous certaines conditions :

  • La compagnie aérienne est responsable du retard ou de l’annulation du vol qui a fait rater la correspondance.
  • Le passager est arrivé à destination finale plus de deux heures (en cas d’annulation) ou de trois heures (en cas de retard) après l’heure prévue initialement.
  • Les vols figurent sur la même réservation, et que la même compagnie s’occupe de tous le voyage, ici Iberia.
  • Le passager s’est présenté à l’heure à l’enregistrement.
  • Le retard ou l’annulation du vol précédent n’est pas à cause d’une circonstance extraordinaire dont : Instabilité politique, condition météorologique, catastrophe naturelle, restriction du trafic aérien, fermeture de l’aéroport, collision aviaire, maladie d’un passager, Grève au niveau de l’aéroport…

L’indemnisation pour correspondance manquée chez Volotea :

Le retard cumulé de plus de 3 heures à l’arrivé à destination finale, donne le droit au passager à l’indemnité, qui peut s’élever jusqu’à :

  • 250 €: pour un vol d’une distance jusqu’à 1500 kilomètres
  • 400 €: pour un vol intracommunautaire de plus de 1500 kilomètres
  • 400 € : pour un vol d’une distance comprise entre 1500 et 3500 kilomètres
  • 600 € : pour les autres vols retardés

 

La prise en charge par Volotea à l’aéroport :

L’assistance :

Si le vol de la compagnie aérienne Volotea est arrivé en retard, c’est à elle de prendre en charge les passagers durant l’attente de leurs réacheminements à l’aéroport :

  • Si le passager est réacheminé via un vol de remplacement, la compagnie aérienne responsable de la correspondance manquée doit le prendre en charge durant l’attente, comme en cas de retard de vol. Cette assistance est due même si les causes du retard échappent à la maîtrise de la compagnie aérienne.
  • Si le passager a raté sa correspondance car son vol précédent a été annulé, la compagnie responsable de l’annulation doit proposer la même assistance que pour un vol annulé, sauf si elle les a prévenu de l’annulation du vol 14 jours minimum avant le départ.
  • Si le passager choisit le remboursement du billet non utilisé et qu’il choisit aussi son vol de remplacement, la compagnie n’a alors plus d’obligation de prise en charge.

 

Le remboursement OU le réacheminement :

Dans le cas de vols avec correspondance manquée, Volotea doit offrir aussi le choix entre ces 3 possibilités à ses passagers :

  • Le remboursement ou le réacheminement :
  • Le remboursement du billet (sous 7 jours) pour la ou les parties du voyage non effectuées ET pour la ou les parties du voyage déjà effectuées mais devenues inutiles par rapport au plan de voyage initial.

OU

  • Un vol retour vers le point de départ.
  • Un vol de remplacement sur un prochain vol: disponible vers la destination finale dans des conditions de transport comparables et dans les meilleurs délais.
  • Un vol de remplacement à une date ultérieure et à la convenance du passager: vers la destination finale et dans des conditions de transport comparables.