Volotea : Vol annulé

Créée en 2012, la compagnie aérienne espagnole low-cost, Volotea, dessert aujourd’hui 77 capitales régionales en Europe.

Durant ses opérations, des annulations de vol arrivent parfois, ce qui n’est pas toujours avantageux pour les passagers. Mais étant une compagnie européenne, dans ce cas là, elle est obligée de suivre la loi.

Selon le règlement européen 261/2004, l’annulation de dernière minute donne le droit aux passagers à prétendre à une compensation financière allant jusqu’à 600 €.

Le droit à l’indemnisation en cas d’annulation de vol :

Le règlement de l’Union Européenne CE n°261/2004, oblige les compagnies aériennes à dédommagement financièrement les passagers en cas de vol annulé la dernière minute, sous certaines conditions.

 

Les conditions d’éligibilités :

Le trajet du vol :

Lorsque le vol est annulé la dernière minute par une compagnie aérienne européenne, une demande d’indemnisation financière peut être faite par le passager, tant que le vol décolle et/ou arrive d’un aéroport européen, selon le règlement de l’Union Européenne 261/2004.

La compagnie aérienne Volotea étant une compagnie européenne, elle est concernée par cette loi, et doit se soumettre à elle, dans le cas où l’un de ses vols est annulé sans préavis.

 Si la compagnie prévient ses passagers :

En cas d’une annulation de vol, la compagnie aérienne Volotea doit faire l’objet d’un message d’information au préalable, au moins 14 jours avant le vol prévu à ses passagers, pour être exemptée du payement de l’indemnité.

Les problèmes causés par la compagnie :

Les cas suivants, assures aussi l’éligibilité du passager à la réclamation à l’indemnisation :

  • Si l’annulation de vol est causée par une grève interne à la compagnie aérienne Volotea (les pilotes, les hôtesses de l’air, les stewards etc.), le passager peut prétendre à une compensation financière.
  • Si une panne technique est en cause de l’annulation de vol, le passager est alors aussi éligible à une compensation financière.

 

Les conditions extraordinaires :

La compagnie aérienne Volotea n’est pas responsable d’une annulation de l’un de ses vols de dernière minute, lorsqu’elle est causée par une circonstance exceptionnelle,  dont :

  • Instabilité politique,
  • condition météorologique,
  • catastrophe naturelle,
  • restriction du trafic aérien,
  • fermeture de l’aéroport,
  • collision aviaire,
  • maladie d’un passager,
  • Grève au niveau de l’aéroport…

 

L’indemnisation vol annulé par Volotea :

Selon le règlement 261/2004, le montant de la compensation financière qui revient de droit au passager aérien, est calculé en fonction de la distance du vol :

  • Pour une distance de jusqu’à 1500 km, l’indemnisation est de : 250 €,
  • Pour une distance entre 1500 km et 3500 km (valable pour tout vol intracommunautaire de plus de 1500 km), l’indemnisation est de : 400 €
  • Pour une distance de plus de 3500 km, l’indemnisation est de : 600 €

 

La prise en charge par Volotea à l’aéroport :

En cas de vol Volotea annulé, elle est tenue d’apporter une prise en charge à ses passagers le temps d’attente à l’aéroport, selon le règlement 261/2004 :

  • A partir de 2 h de retard et plus : des boissons et des repas ainsi que 2 appels téléphoniques ou l’envoi gratuit de 2 emails, sont proposés par la compagnie à ses passagers durant l’attente à l’aéroport.
  • Si le vol est rapporté au lendemain: un hébergement est alors offert par la compagnie qui doit aussi proposer le transport entre l’aéroport et le lieu d’hébergement.
  • Le remboursement : la compagnie doit rembourser tous les frais prix en charge par le passager le temps d’attente à l’aéroport.
  • Pour le retard de 5h : la compagnie doit proposer le choix au passager entre le remboursement de son billet s’il renonce à son vol ou le réacheminement à destination finale.

Le passager peut prétendre à une indemnisation pour annulation de vol, même s’il a bénéficié du choix proposé par la compagnie pour un remboursement ou un réacheminement.