French Bee : Indemnisation en cas de retard

Les retards de vol ? Découvrez comment un tel désagrément peut vous rapporter de l’argent :

« Votre vol avec French Bee sera retardé de quatre heures ». Ce genre de messages qu’on reçoit dans son téléphone ou qu’on le consulte sur les panneaux d’affichage implantés à l’aérogare, … provoquent les maux de tête !

Mettant en évidence la loi voire certaines réglementations prévoyant des indemnités au profit des passagers arrivant en retard à leur destination. Peu importe ce qu’il indique le transporteur aérien pour se justifier, c’est au passager de vérifier ses allégations. Des faux arguments sont présentés par les opérateurs rien que pour feindre d’être à leur tour victimes de circonstances extérieures. Cela leur permet ainsi de se donner droit de refuser d’indemniser ses clients.

Un service d’excellence est proposé aux passagers tout au long du vol. Le transporteur français promet à ses clients de faire de leur voyage un moment de convivialité, toutefois, tout peut basculer en retardant leur départ.

Pour les passagers, les retards de vol sont la première et la principale source de désagrément. Personne n’aime rester plus longtemps à l’aéroport. Cette situation provoque la colère et la frustration des passagers, pour y faire face, le parlement européen a voté la loi 261/2004 CE, et depuis, les passagers ne craignent plus les retards.

Aujourd’hui, les retards de vols ne sont pas considérés comme source de préjudices, mais plutôt une occasion pour se remplir les poches.

Cent quatre vingt minutes après l’heure le départ, si rien ne se passe à l’aéroport, c’est à dire en constatant que l’avion est toujours cloué au sol, le passager peut commencer à enquêter sur la situation. Sa compagnie aérienne va forcément lui présenter des fausses excuses tout en visant à lui pousser de s’abstenir de toute mesure pour la réclamation et la revendication d’une compensation.

Les millions de passagers ont réussi à exploiter la loi en leur faveur depuis son entrée en vigueur. En contrepartie, une partie importante des voyageurs ont refusé d’engager la procédure en ayant peur de l’échec. Ceux-ci ont en fait leurs propres raisons de ne pas s’engager dans un combat juridique contre une compagnie aérienne se disposant d’une vraie équipe d’avocats qui sont spécialement recrutés pour défendre les intérêts de l’entreprise dans de telles affaires litigieuses.

 

Se faire indemnisé

On doit en fait rappeler que 98% des passagers réussissant à défendre leurs intérêts ont recouru à leur tour à des professionnels qui parviennent à résoudre facilement ce genre de conflit.

Ils existent aujourd’hui des cabinets qui proposent des solutions de défense à distance. Les démarches sont faciles à exécuter, mais difficile à accomplir. C’est justement l’objectif derrière la création de ces startups, et qui ont en tout cas porté rapidement leur fruit.

 

Des imprévus lors de voyages en avion ? Des experts juridiques apportent leur soutien aux passagers :

Disposant des capacités et de compétences indiscutables dans le domaine de la défense et l’accompagnement des victimes des désagréments aériens se résumant dans les retards de vols, ceux-ci jouent également un rôle primordial dans la sensibilisation des passagers sur leurs droits. Leur valeur ajoutée suscite également la capacité de résoudre et réparer les litiges à distance, par voie électronique.