French Bee : Réclamation en cas de Surbooking

Le surbooking des vols : Découvrez vos droits en cas où vous le subissez !

Malheureusement, acheter un billet d’avion ne suffit pas pour garantir sa place en avion ! L’avion peut être en surcharge et votre embarquement devient par conséquent une étape inaccessible.

Vol surchargé, passagers refusés à l’embarquement, … Cette mésaventure arrive à de nombreux passagers. Ce désagrément se produit lorsque la compagnie aérienne décide de mettre en vente des sièges qui sont déjà réservés. En effet, les transporteurs aériens ne font pas ça au hasard. Ils s’attendent à ce que certains passagers ratent leur vol en arrivant en retard à l’aéroport.

Les transporteurs refusent de partir avec des sièges non remplis, et ils sont d’ailleurs autorisés à survendre 10% du nombre de sièges commercialisés déjà sur leur vol.

La loi soutient plus ou moins les victimes de cette pratique commerciale qui est connue sous le nom du surbooking.

En effet, le transporteur aérien ne peut prévenir à l’avance ses clients de la surréservation de leur vol car cela n’est détecté qu’à la dernière minute. Afin de gérer cette situation, French Bee peut faire appel aux volontaires qui acceptent de débarquer de l’avion contre certains privilèges (restauration et nuitée gratuite, surclassement sur le prochain vol, …). Si aucun volontaire ne répond pas à sa demande et à sa proposition, la compagnie aérienne recoure au plan B qui est le tirage au sort.

Encadré heureusement par le règlement officiel du parlement européen, le surbooking peut être parfois bénéfique pour certains passagers qui peuvent obtenir une compensation dont le montant peut atteindre les 600euros.

Car il est conscient que les millions de passagers ne sont pas informés correctement de leurs droits, le parlement européen a décidé de mettre en place une loi qui permet leur protection jusqu’à cinq ans après la date du déroulement de leur vol.

Il est important à savoir que les privilèges accordés aux passagers expulsés de leur avion ne soient pas considérés comme dédommagement. Selon ce qu’il signifie le texte communautaire, les victimes de surbooking doivent être indemnisées monétairement, et suivant la distance de leur voyage.

 

Des cabinets s’occupent de votre dossier sans engagement :

Des startups venant en aide des passagers expulsés de leur avion en raison de la surréservation ? Depuis qu’ils ont vu le jour, les milliers de victime de cette pratique controversée ont réussi à décrocher la compensation. Auparavant, défendre ses droits était une mission inaccessible et impossible.

Les plaintes peuvent être déposées directement auprès de ces sociétés. La victime assure ainsi un traitement rapide de son dossier de réclamation. Il sera aussi informé très rapidement de ses droits et les possibilités d’obtenir une indemnité.