Air Algérie : Correspondance manquée

L’indemnité couvre les retards de vols, mais les correspondances manquées également :

Votre avion a décollé à l’heure, mais à cause de turbulences imprévues, il était contraint de retourner à son point de départ. Le temps requis pour la réparation d’une panne imprévue, pouvant toucher une ou plusieurs parties de l’aéronef avant son décollage peut être important. Le décollage du vol sera ainsi décalé de plusieurs heures.

Les retards de vol provoquent souvent la pagaille aux aéroports. Les passagers sont exaspérés par le décollage ou l’atterrissage tardif de leur avion. Et ça sera plus pire encore si leur voyage comprend plusieurs itinéraires.

La situation peut être cauchemardesque pour le passager en s’envolant sur une ligne qui est desservie par deux opérateurs aériens différents ou encore plus. Non seulement, ils arrivent en retard à l’aéroport, les passagers en transite perdent tout espoir d’embarquer sur leur prochain vol. En gros, le retard constaté à l’arrivée à la destination finale est important. La mission du transfert du passager sur un autre vol peut prendre beaucoup de temps avant qu’elle soit accomplie.

Sachant qu’Air Algérie est celle qui a occasionné le retard produit, et qui a empêché le passager à monter à bord de son avion, et poursuivre ainsi son voyage, cette dernière doit indemniser son client conformément à la réglementation en vigueur. Toutefois, comme cette compagnie aérienne n’est pas européenne, la loi impose que certaines conditions soient d’abord remplies :

– L’escale responsable du retard est produite dans un aéroport de l’UE tels que Francfort-sur-le-Main, Gatwick et Londres ou Paris-Orly, …

– Aucun cas de forces majeures n’est signalé par le transporteur aérien

Il faut aussi rappeler qu’aucune compensation ne peut être réclamée par le passager si à l’arrivée de son dernier vol, le retard était moins de trois heures (en comparaison avec l’heure de départ du vol initial).

En estimant que l’avion ait atteint la destination finale avec un retard qui est supérieur à 180 minutes, sachant que son décollage s’est effectué sur une piste d’un aéroport situé dans une ville UE, un accès à l’indemnisation est ouvert à la victime.

La cour européenne précise que les passagers retardés méritent d’être indemnisés pour la mal-exécution de leur contrat de transport. Le préjudice moral qui résulte du retard provoqué sur leur vol doit être réparé en leur versant un dédommagement.

Néanmoins, faire valoir ses droits n’est pas si facile. Les compagnies aériennes recourent à des avocats qui peuvent falsifier les preuves. En conséquence, le passager ne peut rien faire contre ça, il abandonne la procédure.

 

L’intervention des juristes peut rééquilibrer la  balance :

En recourant à son tour à un cabinet d’expert juridique, le passager peut croire à nouveau à ses chances de décrocher une indemnité.

 Faites appel aux juristes en ligne

Présents et joignables en ligne, des startups prennent en charge votre dossier, de A à Z. De l’exécution de la procédure jusqu’au le versement de l’indemnité sur votre compte. Ils ne sont pas rémunérés qu’en cas de succès.