Refus d’embarquement sur un vol de Ryanair ? Que faire ?

Surbooking de vol : Les mesures à retenir pour réparer le désagrément subi

Vol surbooké, avion déjà rempli tandis que certains passagers attendent toujours leur tour pour embarquer. Les différentes compagnies aériennes y compris Ryanair recourent à la surréservation, et cela quasiment sur chaque vol.

Des incidents éclatent souvent dans les aéroports lorsque certains passagers se font expulser de leur avion contre leur volonté. Cette situation provoque souvent la pagaille entre la victime et les membres du personnel de bord.

En effet, la réaction des passagers est compréhensible. On voit même la compagnie s’excuser auprès ses clients pour le désagrément qu’elle leur a fait supporter. Afin de calmer leur stress, elle cherche à entamer des négociations directes avec eux. Afin de les encourager à accepter la nouvelle, Ryanair incite financièrement les passagers surbookés en lui offrant une somme d’argent outre un accès à d’autres privilèges importants dès qu’il soit placé sur le prochain vol (Surclassement, traitement prioritaire de bagage, embarquement et débarquement rapide, …)

Il n’y a aucun doute que les passagers repérés par les opérateurs aériens pour quitter l’avion sont enregistrés en classe Economique, en particulier les jeunes voyageant seuls, sans bagages enregistré …

La loi européenne couvre la surréservation :

Malgré les plaintes récurrentes déposées par les passagers qui subissent le surbooking, les compagnies aériennes ne cessent et n’hésitent d’y avoir recours. La seule solution pour lutter contre la suroffre des sièges est de mettre les transporteurs sous la menace des pénalités financières.

Figurez-vous que chaque passager qui sort volontairement ou pas de l’avion peut être dédommagé financièrement. La valeur de la compensation qu’il puisse la décrocher peut atteindre les 600 euros.

Il est en effet important de rappeler que l’indemnité reste acquise peu importe ce que la compagnie a proposé à son client pour l’inciter à renoncer à son billet d’avion. Même si ce dernier aurait reçu une somme plus importante par rapport à ce qu’elle prévoit la loi pour les passagers surbookés.

 

Quand on a droit à l’indemnisation ?

Il faut attendre jusqu’à ce que le vol de remplacement soit arrivé. Il faut ensuite comparer la nouvelle heure d’arrivée avec celle qui est indiquée dans votre billet. C’est la durée du retard enregistré qui détermine si vous méritez ou non un dédommagement. Le vol doit atterrir avec un retard de trois heures au minimum.

La charte européenne des droits de passagers fait allusion au montant de l’indemnité auquel on a accès en étant touché par la surréservation, ça doit être proportionnel à la distance dont l’avion doit parcourir depuis le décollage, et jusqu’à l’atterrissage.

250 euros : – 1500 km

400 euros : + 1500 km

600 euros : + 3500 km

Si jamais aucun autre vol n’est programmé durant la journée, le passager a droit d’être hébergé gratuitement, dans un hôtel qui se situe à quelques mètres de l’aéroport de départ.

 

Appeler un expert juridique :

Ou bien, fait-lui part de votre problème par le biais d’un formulaire électronique. Pour cela, vous devez lui transmettre toutes les données figurant dans  votre billet dont le numéro de la liaison, la référence booking, numéro de siège, …