Corsair International : Retard de vol et compensation

Retard au décollage de votre vol ? Découvrez si Corsair vous doit un indemnité

Corsair est une compagnie aérienne qui opère dans le ciel depuis 1981 en transportant un million de passagers environ chaque année.

Desservant un réseau considéré parmi les plus importants en Europe avec cinquante cinq destinations, et une grosse flotte de vingt aéronefs, soit la deuxième flotte en nombre de sièges commercialisés en France, Corsair est également réputée pour sa ponctualité. Néanmoins, pas mal de fois, son programme subit des perturbations.

 

Votre vol a accusé un retard important ? Votre opérateur doit vous indemniser :

Les mésaventures sur les vols ? Tout le monde est confronté au risque de ne pas arriver à l’heure à sa destination. Les compagnies aériennes ne font pas attention aux désagréments qui peuvent être générés pour les passagers en retardant leur vol. C’est justement la première raison pour laquelle la loi européenne baptisée 261/2004 CE est née, et depuis, les mésaventures vécus par les voyageurs ne devenues plus des mauvais souvenirs, mais plutôt une opportunité pour obtenir de l’argent.

Voila un vrai exemple d’une telle situation perturbée. Les centaines de passagers ont eu le choc suscitant des sentiments mêlés de colères en découvrant la mauvaise nouvelle : Leur vol est retardé.

Les passagers ont-ils des droits à défendre ? Absolument, notamment que les compagnies aériennes ne font jamais l’erreur de parler à leurs passagers de leurs droits lorsque les choses vont mal.

Découvrir que le désagrément est réparable peut vous soulager. Les droits des consommateurs aériens sont organisés par une loi et un règlement officiel. En effet, ce règlement existe depuis 2004, cependant, il est mal exploité par les voyageurs car ces derniers trouvent des difficultés à s’adresser à leurs opérateurs en cas de litige.

S’appliquant dans les différents pays formant le cercle de l’Union Européenne y compris La Norvège, L’Islande et La Suisse, et les neuf régions périphériques de l’Union Européenne dont les iles Canaries et la Réunion, Saint Martin et Martinique, … les vols qui sont soumis à ce règlement sont ceux qui décollent ou arrivent avec des retards excessifs.

250euros pour chaque victime au minimum (sur des vols domestiques ou de courtes distances). La somme d’argent peut être plus importante lorsqu’on voyage sur un moyen ou long courrier (400 ou 600 euros).

À compter de trois heures de retard, les vols deviennent éligibles à l’indemnisation. Les compagnies aériennes sont pénalisées et condamnées par la loi européenne à payer 250 euros de dommage et intérêt à chaque passager faisant déjà son enregistrement.

Vous venez de Miami sur un vol desservant Paris, ou vous décollez de Lyon pour venir à Alger ou Tunis, … Vous voyagez avec Corsair ? Vous ne devez donc plus vous soucier de l’emplacement de votre aéroport de départ. Toutes ses liaisons mènent à la réparation si les conditions sont remplies (dont le délai et l’origine du retard provoqué).

 

Des juristes proposent d’aider et orienter les victimes :

Ce sont en fait des cabinets qui prennent en charge toute procédure qui doit être exécutée pour monter un dossier de réclamation. Les démarches paraissent pourtant simples et faciles, elles ne sont pas à la portée des personnes qui ne sont pas expérimentées et assez compétents pour résoudre les affaires impactant les droits des passagers.