Corsair International : Le Surbooking

À quelle indemnité peut-on prétendre lorsqu’on est surbooké par Corsair ?

Des vols en retard ? Ça arrive souvent, notamment durant la haute saison dont le trafic atteint la saturation. En effet, les retards des avions ne sont pas le seul phénomène que craignent les passagers. Les transporteurs aériens peuvent causer à leurs voyageurs des désagréments d’autres genres. Ils peuvent par exemple survendre leurs sièges. Cette pratique qui est connue sous le nom de surbooking touche une bonne partie de voyageurs tous les ans.

Il peut arriver que l’un des passagers choisis par Corsair pour ne pas embarquer à bord, soit vous ! Personne ne supporte en effet d’être au cœur de cette situation intolérable. Être surbooké ne veut pas dire que le déplacement du passager en avion n’est pas interrompu, mais plutôt perturbé. Le voyageur se voit coincé pendant plusieurs heures à l’aéroport avant qu’il soit réacheminé à nouveau vers un autre vol.

Si jamais cela vous arrive, vous devez conserver vos documents, ceux-ci sont importants et indispensables lorsque vous décidez de revendiquer un dédommagement à votre opérateur.

 

En tant que passager aérien, vous devez être informé de tout petit détail sur vos droits. Toutefois, sachez que Corsair ou tout autre transporteur ont obtenu le feu vert des autorités aériennes pour survendre entre 5 et 10% du total de leurs sièges proposés sur chaque vol.

De votre côté, vous êtes protégé contre cette pratique que vous jugez injuste. La réglementation européenne qui définit et détermine les droits des consommateurs aériens, indique que les voyageurs confrontés au surbooking méritent d’être indemnisés financièrement.

Ce scénario catastrophique que vous pouvez vivre en décidant de prendre l’avion peut ne pas être parfois inévitable. Néanmoins, vous pouvez en tirer profit en obtenant une compensation. 250euros sur un court courrier, 400 euros sur un moyen courrier et 600euros sur une liaison de longue distance (long courrier). Il parait qu’elle soit la meilleure idée pour pallier les désagréments occasionnés par la compagnie aérienne à ses clients.

Que le vol que vous avez pris était court ou long courrier, au départ d’un pays en ou hors l’Europe, … Sachez que toutes les liaisons proposées et desservies par Corsair sont soumises aux mêmes conditions d’éligibilité. Il suffit que le retard cumulé soit au dessus de la barre des trois heures pour que le passager soit admissible à un dédommagement.

 

Passer par une startup d’indemnisation pour obtenir le gain de cause:

Car le montage de dossier et la défense de ses droits est une mission qui est quasiment impossible à accomplir par les passagers, ceux-ci doivent penser à recourir à des spécialistes qui maitrisent la loi et connaissent ses secrets.

Passer par un intermédiaire vous fait perdre quelques euros, mais la victoire est assurée. Vous n’avez rien à payer si votre dossier n’aboutit pas. En outre, tout se fait par voie électronique. Vous pouvez via votre ordinateur ou votre smartphone déposer votre demande, et avant tout ça, vous avez la possibilité de vérifier et connaitre dès le début vos chances d’avoir accès à une indemnité.